Enfin une “vraie“ banque chinoise à Lyon

Bank Of China

Hormis la banque anglaise HSBC, qui est présente un peu partout dans l’hexagone mais qui n’est que partiellement détenue par des entités chinoises, aucune “vraie“ banque de l’empire du milieu ne s’était jusque là aventurée hors des mûrs de Paris en France.

Un constat à conjuguer au passé avec l’arrivée de la Bank Of China au 1, rue de la République sous l’impulsion des experts en transaction immobilière d’EDRA. Une fierté qui incarne la volonté de notre groupe de s’adapter aux évolutions du marché de l’immobilier d’entreprise lyonnais.

Un évènement en soi quand on connait le rôle grandissant des institutions financières chinoises dans le monde. Tout un symbole lorsqu’on sait que la “BOC“ a pris la place d’une agence Pôle Emploi dans l’artère principale de la Capitale des Gaules.

Cette nouvelle, amenée en personne par le président de la huitième banque du monde en termes de capitalisation boursière a été accueillie sans surprise par le sénateur Maire de Lyon, Gérard Collomb :
“Les banques chinoises ont aujourd’hui des ambitions internationales. Il est logique qu’elles renforcent leur présence dans la seconde région économique de France.“

Créée en 1912, la Bank of China est la plus ancienne et la plus internationale des banques chinoises. Figure internationale de premier plan, la “BOC“ est cotée aux bourses de Shanghai et de Hong Kong depuis 2006, emploie plus de 250.000 personnes dans le monde et a réalisé un bénéfice de de 50 milliards de dollars en 2010. Son siège, imaginé par l’illustre architecte Yeoh Ming Pei occupe la totalité de l’une des 10 plus hautes tours du monde dans le centre de Hong Kong.

La Bank Of China est détenue à 85 % par des institutions publiques de la République Populaire de Chine et exerce dans les secteurs de la banque universelle, de la banque commerciale, de la banque d’investissement, de l’assurance et de la gestion d’actifs.

Si sa présence internationale ne représente que 4% de son chiffre d’affaires, la “BOC“ a visiblement l’intention de renforcer son positionnement sur le marché français à l’heure où son rôle dans le sauvetage de l’Euro grandit de jour en jour. Cette volonté prend concrètement forme dans la mise en place de forums et de partenariats ayant pour but de rapprocher les entreprises chinoises et françaises et par l’ouverture de ses services aux particuliers français, jusque là réservée aux ressortissants chinois.